New Mural In Ville Emard

Murale de l’Arche Montréal : un projet inspirant qui réunit
des graffiteurs et des personnes ayant une déficience intellectuelle

New mural at 6115 Jogues, looks to be on the side of the presbytery of St-Jean-Damascène.

Before

And After

And here is the city blurb.

Montréal, le 6 novembre 2012 – « Quand différentes personnes travaillent ensemble, qu’elles mettent en commun leur passion et leur talent, de petits miracles peuvent survenir. » C’est en ces termes que le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais, s’est réjoui de la réalisation d’une murale sur un mur du bâtiment de l’Arche Montréal situé au 6105, rue Jogues. La fresque vient souligner les 35 ans de cet organisme qui offre des services aux personnes présentant une déficience intellectuelle. Elle est inspirée de dessins des participants aux ateliers d’art de l’Alizé à l’Arche.

Pour souligner la concrétisation de ce projet, les principaux acteurs se sont réunis pour une photo : le maire Benoit Dorais, la conseillère de Saint-Paul–Émard Huguette Roy, le directeur de l’Arche Montréal, Alain Ouedraogo, des résidents de l’Arche et les graffiteurs professionnels qui ont réalisé la murale, Arly Padan, résidant du Sud-Ouest, et Tyson Hampton.

L’arrondissement a octroyé un montant de 3 000$ à l’Arche Montréal pour la création de cette murale. « Ce projet rassembleur touche plusieurs enjeux fondamentaux soit l’intégration et la reconnaissance des personnes ayant une déficience, le soutien aux créateurs du Sud-Ouest, l’embellissement ainsi que la gestion des graffiti par des moyens préventifs. De plus, cette fresque inspirante s’intègre harmonieusement au quartier et offre un repère visuel attrayant pour les promeneurs et les usagers du parc Ignace-Bourget situé à proximité. On mise sur le respect du travail de ces graffiteurs pour garantir l’intégrité de l’oeuvre et par le fait même régler un problème récurrent de graffiti sur ce bâtiment », a déclaré le maire Benoit Dorais.

« L’oeuvre met en lumière le talent et le plein potentiel de deux groupes en apparence distincts. Elle permet aussi au grand public d’être mieux sensibilisé au savoir-faire des résidants de l’Arche et à leur place en société. Elle donne de plus l’occasion à des artistes graffiteurs d’exprimer leur talent dans un cadre légal », a ajouté Huguette Roy, aussi présidente de la table de sécurité urbaine de l’arrondissement.

L’Arche en bref
L’Arche Montréal permet à des personnes ayant une déficience intellectuelle de partager leur quotidien dans des foyers, des ateliers et des centres de jours. Elles ont ainsi la chance de vivre dans un environnement familial qui les encourage à développer leurs talents et à se lier d’amitié. L’Arche compte 5 lieux dans le Sud-Ouest et à Verdun où résident 24 personnes ayant une déficience intellectuelle en compagnie de 15 assistants, en plus d’offrir un centre de jour-atelier. Les ateliers d’art de l’Alizé permettent aux résidents de l’Arche d’apprendre différentes techniques de peinture et d’exprimer leur créativité.

On peut consulter les différentes actions de l’arrondissement en matière de sensibilisation, prévention et répression des graffitis sur le site Internet au ville.montreal.qc.ca/sud-ouest.

L’arrondissement a octroyé un montant de 3 000$ à l’Arche Montréal pour la création de cette murale. « Ce projet rassembleur touche plusieurs enjeux fondamentaux soit l’intégration et la reconnaissance des personnes ayant une déficience, le soutien aux créateurs du Sud-Ouest, l’embellissement ainsi que la gestion des graffiti par des moyens préventifs. De plus, cette fresque inspirante s’intègre harmonieusement au quartier et offre un repère visuel attrayant pour les promeneurs et les usagers du parc Ignace-Bourget situé à proximité. On mise sur le respect du travail de ces graffiteurs pour garantir l’intégrité de l’oeuvre et par le fait même régler un problème récurrent de graffiti sur ce bâtiment », a déclaré le maire Benoit Dorais.

« L’oeuvre met en lumière le talent et le plein potentiel de deux groupes en apparence distincts. Elle permet aussi au grand public d’être mieux sensibilisé au savoir-faire des résidants de l’Arche et à leur place en société. Elle donne de plus l’occasion à des artistes graffiteurs d’exprimer leur talent dans un cadre légal », a ajouté Huguette Roy, aussi présidente de la table de sécurité urbaine de l’arrondissement.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s